Le Bio et les labels

Les effets nocifs des pesticides sur notre santé se confirment un peu plus chaque jour. Cancer, troubles neurologiques, infertilité, les pesticides sont régulièrement mis en cause dans le développement de nombreuses maladies.

 

Certains agriculteurs ont fait le choix de produire en respectant le cycle de la nature et de l’environnement. Le modèle d’agriculture biologique s’interdit toute utilisation de produits chimiques de synthèse comme les engrais, le désherbant, les produits phytosanitaires mais également la culture d’OGM (organisme génétiquement modifié). Le principe est simple : nourrir le sol qui, lui-même, nourrit la plante, et ainsi respecter les équilibres naturel.

 

Des labels qualité

On peut retrouver en France deux labels officiels d’identification de produits biologiques. Cela signifie qu’ils sont soumis à un dispositif de contrôle avant leur commercialisation et doivent répondre à un cahier des charges établit par l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO). Il faut savoir que l’obtention de ce label est payant (entre 350 et 850€). Certains producteurs cultivent leurs produits ou élèvent leurs animaux en respectant les principes de l’agriculture biologique sans pour autant être labellisés.

Comment bien lire les labels

Share Button
Le Bio et les labels
Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *